Top articles

  • Et ailleurs...

    01 février 2006 ( #Hors sujet )

    "Au fil des mois, ce que je prenais pour une simple admiration se transforme en une nécessité absolue de la voir, chaque jour, chaque instant. Déjà, je suis incapable de me détacher d'elle. Pour qu'elle me remarque, je travaille le français avec une sorte...

  • Mirage

    23 décembre 2005 ( #Hors sujet )

    Photo Helmut Newton, New York, 1990.

  • Attendre

    04 février 2005 ( #L'histoire )

    Retarder le moment à nouveau Compter sur le futur immédiat pour se réconcilier d'avoir omis un plaisir A chaque tentative inaboutie Voir que le jour suivant est un possible A chaque essai infructueux Garder l'optimisme d'un conditionnel

  • Marasme

    16 février 2005 ( #L'histoire )

    Le désespoir rôde et l accablement le suit.Je ne dénicherai pas de cachette adéquate.Mieux vaut rentrer s enfouir dans le concept.Eteindre la nuit sera ma profession de foi.

  • Prise dans la paralysie

    25 février 2005 ( #L'histoire )

    Ton absence me laisse sans voieToute piste est prise dans les morainesTu t oublies et te fonds dans le décorReflet au fil du névéDe psyché je n ai qu une icône masquée

  • Gueule de Toi

    26 février 2005 ( #L'histoire )

    Comme l infini semble privé d airComme le monde semble loinComme la vie semble brumeusePrise d un alcool lourd qui vous agrippe derrière la tête. Qu ils sont nus ces jours où tu ne meubles que mes chimères.

  • Opacité

    03 mars 2005 ( #L'histoire )

    Je suis dépourvue. La neige tombe en poison sur mes rimes cassées. Un jour blanc. Vierge. Encore. "Longtemps tu ne sentirais rien puis tu prendrais feu. Pour toujours."

  • Langueur de temps

    08 mars 2005 ( #L'histoire )

    L anémie me gagne de vitesse. A défaut de toi, ce chuintement dans mon cerveau cotonneux. J ai oublié mes notes, ma joie, mes raisons de survivre.

  • Touchée

    11 mars 2005 ( #L'histoire )

    Subjuguer, sidérer, contester, s'opposer à tout mais rester à hauteur de bonté. C'est pourquoi tu m'écris : "je n'ai en aucune façon voulu être désagréable". C'est la seule faiblesse que je te connais, ce besoin d'humanité.

  • Conjugaison

    13 mars 2005 ( #L'histoire )

    Attendre à tous les temps, de l imparfait, forcément perfectible, au futur que tu as mis sous clé. En glissant entre les dimensions où nous nous croisons, j essaie d'empoigner ce plus-que-parfait qui m'exaucerait.

  • Harmonie imitative

    22 mars 2005 ( #L'histoire )

    Le tempo entêtant de tes tyrannies tripatouille dans une triste théâtralité.

  • Derrière le revers

    23 mars 2005 ( #L'histoire )

    Un blocage inopiné t immobilise et te donne des motifs d invisibilité. Je ne peux pardonner mon attitude peu bienveillante à ton égard. Je suis aux regrets comme on est aux fers. Te conjurer de m excuser ne changera pas les jours qui viennent. Ton rétablissement...

  • Kidnapping

    26 mars 2005 ( #L'histoire )

    Cinq minutes. Cinq minutes où le temps aurait dû se figer, se coaguler au contact de ton souffle. Au lieu de ça, pendant que je tentais de remonter le temps en une gauche marche arrière, il s enfuit, les jambes à son cou, t emportant dans ses bras.

  • Fébrilité

    31 mars 2005 ( #L'histoire )

    Etat d'esprit 30 minutes avant rendez-vous : "dès que je l'ai vue j'ai sules ennuis qui m'attendaientelle m'a pas déçu " Je régresse, je déraille, je ne pourrai rien manger. Je vais m'humilier, m'immoler ; le savoir à l'avance est pathétique.

  • D'insomnies en nuits noires

    02 avril 2005 ( #L'histoire )

    Passer son temps à fabriquer des souvenirs n est-ce pas une façon d entretenir l inaction et la béatitude ?

  • Cas clinique

    15 avril 2005 ( #L'histoire )

    Je suis ligotée en moi-même dans une salle d attente où les autres parties de moi-même attendent chacune sur leur siège, silencieuses et défiantes.

  • Foi

    21 avril 2005 ( #L'histoire )

    Le soleil rasant est le plus court chemin vers cette frêle connivence des mots tus.

  • Kilométrage

    10 mai 2005 ( #L'histoire )

    Mettre de la distance sous tes pas et du sable sur ta voix pour que ton fantôme imprécis ne m apparaisse que voilé de halos incertains. Laisser le vent se lever pour m emporter loin de ton emprise et partir pour remplir ce que tu as creusé.

  • Ordonnance

    10 mai 2005 ( #L'histoire )

    Disloquer l attrait, altérer le panache, voir ton reflet de papier glacé sans caresser la page et condamner les chemins qui mènent à toi pour ne pas y placer le premier pas.

  • Chimère

    03 juin 2005 ( #L'histoire )

    Mon quant à soi flotte, éthéré et corrompu. Je n ai pas pu me défendre de chiner le sceau de ton empreinte.

  • De fièvre et d’agonie

    06 juin 2005 ( #L'histoire )

    Mes mots boitent, butent sur la langue. Je me convaincs que ton passage n était qu un demi-sommeil. Que ce rêve n a pas de réalité, que l apparence est tronquée, faussée, faussaire. Comme un buveur d âmes qui se soûle des vapeurs d éther, ma conscience,...

  • Précaution d'usage

    27 juin 2005 ( #L'histoire )

    Comme une étrange lueur à ne point trop vénérer,Comme un tapage dans tes canines acérées,Le goût du sang surnage dans le magnétisme de la nuit. Je me garderai de tes flatteries et mes distances aussi.L'avant-garde n'est qu'un pion naïf d'espérances.Nous...

  • Le temps spacieux

    10 octobre 2005 ( #L'histoire )

    De la douceur comme une embuscade lorsque la rosée travestit la peau soyeuse.

  • Le temps tortionnaire

    23 novembre 2005 ( #L'histoire )

    Retirée de ta réalité, embastillée dans ma chrysalide, je sais que tout cri resterait inaudible. Alors j’attends la mutation et me défends d’invoquer ta faculté de bienveillance.

  • Singulière Saint Valentin

    14 février 2006 ( #L'histoire )

    L’inattendu c’est ton regard ourlé de rouge, c’est ta main tendue pour me saluer devant autrui, c’est ton attention pour me porter un café. Ce qui se perpétue c’est ton parfum et ton entrain, cette envie… ce désir de mille feux.

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>