Top articles

  • Joutes hivernales

    03 février 2005 ( #L'histoire )

    Les rares proximités que tu m'autorises sont comme des douceurs au miel qui fondent lentement dans la bouche. La chaleur palpable que tu me transmets irradie. Il en était ainsi hier lorsque j'ai prétendu occuper ton poste de travail pour te montrer une...

  • Etat des lieux

    03 février 2005 ( #L'histoire )

    Pour répondre à la question anodine d hier. Etat des Lieux : ça va plutôt bien en dépit du magma ambiant, peut-être grâce au Shiatsu et un peu grâce à ta bonne volonté. Cela veut dire : rien de comparable avec certaines périodes critiques comme la fin...

  • Inopportun

    03 février 2005 ( #L'histoire )

    Tu m as dit que j avais de la «marge» pour essayer d écrire simplement Je m y emploie. Dans les premières minutes, c est la surprise. Je me demande ce que tu fais là parce qu on m a dit que tu ne devais pas être là avant demain. Je suis un peu piquée...

  • Explications

    04 février 2005 ( #L'histoire )

    Je viens de sortir de ton bureau j ai le c ur qui tambourine, ravie de t avoir vue 5 minutes et anéantie par mon immobilisme : stupide ! Nous devons nous voir, parler, lundi. Ailleurs. Ta proposition de parler immédiatement dans ton bureau m a surprise....

  • Au commencement

    05 février 2005 ( #L'histoire )

    Au printemps d'il y a presque trois ans, comme une bourrasque, tu es entrée, d'un air conquérant dans ce quotidien auquel je tentais de m'habituer. Je ressentis l'électricité qui s'installait, je devinais qu'il me fallait trouver un abri... mais je remis...

  • Se raisonner

    05 février 2005 ( #L'histoire )

    Je ne sais comment me raisonner. Dans les dédales des couloirs et des escaliers, je reconnais votre pas, votre voix, votre parfum et cela est alternativement source de joie et de supplice. Je crains néanmoins le jour où ma privation sera plus grande car...

  • Les règles du jeu

    06 février 2005 ( #L'histoire )

    Les règles qui se sont instaurées entre nous au fil du temps ne manquent pas de me divertir. Les différents personnages que nous jouons stimulent mon imagination. Ainsi je continue à te vouvoyer à ta demande lorsque nous nous voyons comme dans toute correspondance...

  • La demande

    09 février 2005 ( #L'histoire )

    J ai fouillé partout, mis à sac tout ce qui pouvait contenir les infinies tentatives de cette première lettre qu un jour, à bout de force, j ai fini par te remettre. Après des mois d égarement, à écumer dans les couloirs comme un monstre que personne...

  • Anecdote

    10 février 2005 ( #L'histoire )

    Je n'ai pas pour habitude de consigner chaque phrase et c'est peut-être un tort. Il y a un an et demi de cela, lors d'un déjeuner où nous mangions en terrasse, tu m'as dit : "On ne peut pas prendre le risque d'avoir du plaisir". C'était un chaud et froid,...

  • L'aube encore

    10 février 2005 ( #L'histoire )

    Cinq minutes seule avec toi c est déjà une mélodie dans les frondaisons des arbres. Tu prends sur toi mais la fatigue t alanguit, te pousse à l abandon. Ton attitude est moins mordante. Nous devons toujours nous plier à cet exercice de cirque, maintenir...

  • Sursis

    11 février 2005 ( #L'histoire )

    Ton apparition est toujours une hallucination, une oasis dans cette vie administrative délavée. Tu surgis du néant, bravache et souveraine, les pans de ton manteau ponctuent ta détermination et la volonté que tu mets à l afficher. Je me surprends parfois...

  • Saint Verbiage

    14 février 2005 ( #L'histoire )

    Tu n as pas la tête de quelqu un de disponible Surtout ce soir Ce n est pas en un jour médiatique que tu viendras vers moi Ma lettre attendra Te proposer quoi que ce soit eût été cavalier Tu n y aurais vu qu une insistance outrageante Un jour de plus...

  • Un jour après l'autre

    15 février 2005 ( #L'histoire )

    Que j aime ce petit sourire en coin. Je voudrais le mettre sous verre exempté de tout trouble, de toute dissipation, de toute effervescence extérieure. Tu n as pas retrouvé ma lettre, tu l avais cachée, tu ne remets plus la main dessus. Elle est en bonne...

  • Brûlure

    17 février 2005 ( #L'histoire )

    Je ne supporte pas de te voir prendre la fuite à ma venue alors que tu plaisantais et échangeais des inepties l instant d avant. J ai l impression d échouer sur le rivage comme un vaisseau fantôme. Comme si sauvée de l abîme insondable, je devais encore...

  • Monomanie

    18 février 2005 ( #L'histoire )

    J’aime la façon insistante que tu as de considérer les hauts talons de mes bottes pendant que je discute avec un de tes subordonnés. Songes-tu que je puisse ne pas me rendre compte de cela ? Tu n’es pas à ce que tu dis. Je ne cesse de percevoir le don...

  • L'autel du sacrifice

    22 février 2005 ( #L'histoire )

    Supplice Mon oreille se tend aux pas qui s avancent dans le silence Tu approches Tu entres dans mon bureau Tu ne viens pas pour moi mais il n y a que moi Tu appareilles alors sans autre discours Me laissant la gorge serrée en pâture à ce parfum qui te...

  • Tour de force

    25 février 2005 ( #L'histoire )

    Jubilation de ta dérouteDe ton «ni oui ni non»Observé du haut de mon escalierDébâcle d une justification que tu n avais pas préparée Délice de courte duréeTu te ressaisis bien trop viteTu recouvres la grâce de m anéantirVenant jusqu à m offrir l alliance...

  • Déprimant

    28 février 2005 ( #L'histoire )

    Lorsque tu me dis devant témoin que tu vas voir Don Juan ce week-end, je crois à une énième bravade de ta part. Je me demande si tu parles d opéra ou d autre chose. J ignore alors qu il existe réellement un comédie musicale qui peut plaire aux jeunes...

  • Impromptu

    28 février 2005 ( #L'histoire )

    «Est-ce que vous auriez 10 minutes à m accorder ?»Je me mords les lèvres, un blanc passe avant que je ne réponde sérieusement un «mais bien sûr» en ressassant tout ce que j ai envie de rétorquer. Je descends pour une réunion officielle où tu as revêtu...

  • Incendie

    01 mars 2005 ( #L'histoire )

    Je déteste quand tu prends cette voix caressante et m’enveloppe d’un tourbillon, cercles concentriques de l’hypnose, car c’est toujours de travail dont il s’agit. Cette délicatesse dans la pointe de tes phrases, c’est une déformation professionnelle,...

  • Sûreté

    02 mars 2005 ( #L'histoire )

    Je m acharne à t arracher autre chose qu une abstention. Faire déborder ton maintien Mordre dans le creux des tes reins Éperonner là où tu prêtes le flancCarboniser ton bouclier de CRSFaire voler en éclat cette tour d ivoireTrouver le mécanismeDémonter...

  • Strict Machine

    06 mars 2005 ( #L'histoire )

    Je vois passer le grain de ta photo contre ma peau. Les frissons qui me sillonnent alors sont à l image de tes courbes en suspension. Hypnotiques et répétitifs comme le mouvement moiré de ta bouche. Le souffle rapide et le désir turgescent. Une torsade...

  • Oppression

    07 mars 2005 ( #L'histoire )

    Tu abuses de ta position hiérarchique. Après ce que tu viens de me dire dans l’antichambre du bureau de notre DG, j’en conclus que notre prochain face-à-face sera, pour moi, un procès peu équitable et une confrontation avec l’échafaud. Certes, je devrais...

  • Tanguer entre deux eaux

    11 mars 2005 ( #L'histoire )

    Quand ta bonté ressurgit de l asile dans lequel tu l avais calfeutrée toutes mes résolutions de déni s effondrent. Mes mains et mes jambes redeviennent aussi fébriles que ce jour où tu m as fait venir dans ton bureau pour tenter de me sauver de l emprise...

  • Rencontre vespérale

    15 mars 2005 ( #L'histoire )

    Je ne te pensais pas là en ce lundi. Je ne t ai donc pas cherchée. Je viens d écrire à un ami lointain que je conçois ta réserve et tes hésitations. Je croyais à ce que je venais de noter noir sur blanc d écran. J y croyais jusqu à ce que je fasse, en...

1 2 3 4 5 6 > >>