Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soleil de printemps

Un soleil comme une atteinte à la pudeur Pour ce déjeuner libéré de toutUn parc immense saupoudré de sable Contenant l espace et la course des astres Une intimité plus libre gagnée dans le ventDes paroles éthérées qui se dissipent dans l'airDes gestes...

Lire la suite

Rapport de force

L agitation qui nous poursuit aspire nos étreintesDévore nos amours jusque dans nos songesLa grêle tombe hors de moi jusque dans l espace que nous partageons. Déposeras-tu tes entraves un jour au sol pour qu une digression existe? La chair meurtrie des...

Lire la suite

Aveu

Je ne pense qu'à vous et je ne devrais pas. Je ne pense qu'à vos sourires charmeurs et leurs provocations. Je ne pense qu'à ces précautions qui masquent les mots. Je ne pense qu'à ce typhon qui joue avec mes sentiments. Je ne vois que la jouissance que...

Lire la suite

Jour pâle

Le vent sature d électricité. Les langues de Borée lèchent déjà les recoins en quête de maigre pitance. La tourmente gronde revêtue de son manteau des mauvais jours. Tout ce qui marche ou rampe voudrait disparaître, se mettre hors de portée. Ce qui n...

Lire la suite

Sursis

Ton apparition est toujours une hallucination, une oasis dans cette vie administrative délavée. Tu surgis du néant, bravache et souveraine, les pans de ton manteau ponctuent ta détermination et la volonté que tu mets à l afficher. Je me surprends parfois...

Lire la suite

L'aube encore

Cinq minutes seule avec toi c est déjà une mélodie dans les frondaisons des arbres. Tu prends sur toi mais la fatigue t alanguit, te pousse à l abandon. Ton attitude est moins mordante. Nous devons toujours nous plier à cet exercice de cirque, maintenir...

Lire la suite

Anecdote

Je n'ai pas pour habitude de consigner chaque phrase et c'est peut-être un tort. Il y a un an et demi de cela, lors d'un déjeuner où nous mangions en terrasse, tu m'as dit : "On ne peut pas prendre le risque d'avoir du plaisir". C'était un chaud et froid,...

Lire la suite

Ravage

Je m use les sens contre ta porte close. Je fouine, renifle, hume, Ton parfum engloutissant la moindre bribe d entendement. Je me surprends aux aguets, à l arrêt, Discernant les effluves de ton passage, M en imprégnant jusqu au transport. L animalité...

Lire la suite

La demande

J ai fouillé partout, mis à sac tout ce qui pouvait contenir les infinies tentatives de cette première lettre qu un jour, à bout de force, j ai fini par te remettre. Après des mois d égarement, à écumer dans les couloirs comme un monstre que personne...

Lire la suite

Fièvre assidue

Je suis bien sûre, à plonger dans tes yeux de jais, Que ta peau me dérobe cet exquis goût de cerise Brillant et rutilant sous la chaleur d un accord Je cherche une trêve, une coalition, Un pavillon de sujétion Un gage de révérence Pour mendier tes largesses...

Lire la suite

<< < 10 11 12 13 14 > >>