Appréhension

Publié le par WP

Depuis hier je tourne et retourne mes phrases dans tous les sens. Je cherche le mot juste, celui qui fera mouche.
Ce matin encore, dans la nuit de mon bain, je répétais la scène pour me donner du courage, pour que rien ne puisse advenir que je n’aurais prévu. Et puis rien ne se passe jamais comme on y a songé.

En arrivant dans les lieux de notre histoire floue, je suis stupidement restée coincée dans mon casque et la première personne que j’ai vue c’était toi. Tu as ri, bien sûr. Tu m’as proposé ton aide sans trop de conviction. Moi, je voyais la pellicule de ce film flamme devenir incendie alors que c’est moi qui me trouvais dans l’étouffoir. Toutes les images se télescopaient, la galette flambait, l’histoire fondait. Comment pouvais-je donner du sens ?

Un peu avant midi, je remâchais, je m’apprêtais à faire ce pas qui réclamait des explications, à te demander pourquoi tu jouais avec mon ressentiment, c'est alors que tu m’as appelée… pour me proposer un déjeuner – avec toute l’indolence dont tu es capable.

A quoi bon exprimer mes griefs lorsque je te vois conciliante et franche ? Quand je te vois douter…

Publié dans L'histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article