Faste

Publié le par WP

 

Un diamant taillé, affûté, comme le sourire cristallin que tu me destines quand je viens à ta rencontre une fois de plus dans cet escalier. Il y a trop longtemps que tu ne m’avais considérée avec ce plaisir dans les yeux, comme ai-je pu m’en priver ?

 

La tension a laissé la place à l’attention, l’interligne à la virgule.

Ce conte de fées ne durera pas, le sort maléfique fustigera bientôt nos délicatesses. Quel est le temps de mon répit, quelle est la leçon de cette accalmie ?

 

 

Publié dans L'histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antinea 06/04/2005 00:55

Merci.
Problème avec la mise en ligne aujourd'hui... il faudra attendre demain pour que l'article surgisse des limbes.

HUTIN 05/04/2005 13:52

J'aime beaucoup votre style !