Touchée

Publié le par WP

Subjuguer, sidérer, contester, s'opposer à tout mais rester à hauteur de bonté.

C'est pourquoi tu m'écris : "je n'ai en aucune façon voulu être désagréable".

C'est la seule faiblesse que je te connais, ce besoin d'humanité.

Publié dans L'histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Narc 12/03/2005 01:12

Je souhaite que ce ne soit pas le cas. En tout cas je ne suis pas assez pessimiste pour le croire.

Antinea 11/03/2005 16:25

Narc, on ne finit pas, on commence par faire du mal...

Narc 11/03/2005 13:55

Pourquoi finit-on toujours par faire du mal à ceux qu'on aime ? Des fois sans le savoir ou sans le vouloir, des fois pour se protéger ou simplement pour faire réagir...
J'ai moi aussi ce besoin d'humanité - comme tu le dis si bien - qui me ronge. Mais je refuse de l'abandonner !

Antinea 11/03/2005 11:28

J'ignore jusqu'à quel point nos goûts sont communs mais je l'imagine, musicalement je ne suis pas surprise.

Ta formulation sur le billet est fort juste, je n'aurais pas mieux dit.

ess 11/03/2005 04:38

(et je ne t'étonnerais pas de t'apprendre que nous avons encore une fois beaucoup de goûts communs)

et pour le billet du jour, on dirait qu'elle souahite briller sans éblouir, mais t'aveugle pourtant...