Et ailleurs...

Publié le par WP

"Au fil des mois, ce que je prenais pour une simple admiration se transforme en une nécessité absolue de la voir, chaque jour, chaque instant. Déjà, je suis incapable de me détacher d'elle. Pour qu'elle me remarque, je travaille le français avec une sorte d'acharnement. Je ne fais plus que cela.

[...]

Et quand elle arrive, jamais elle ne me voit. Mais moi, je sais que je lui vole un peu de sa présence, que je me fonds dans ses pas, que son regard, toujours ce regard, coule entre mes cils, glisse sous ma peau."

 

Martine Roffinella - Elle

 

Publié dans Hors sujet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antinea 08/02/2006 22:48

C'est un plaisir...  ;)

Mademoiselle C. 08/02/2006 21:42

Ca me rappelle quelque chose....Merci Antinea...:)