Discrète avanie

Publié le par WP

Je patauge dans le marécage, la libido nouée au creux du ventre.
Haut-le-cœur et nausée sont les revanches de cet amour illusoire.
Le poing fermé sur le monstre qui me phagocyte, je lutte, mâchoire serrée,
Comme celle du piège qui incise mes viscères – relent putride de l’impasse.

Je m’échine
L’épine dorsale en érection
Hérissée contre tes refus
Le sang bouillonnant
Et la verve en berne.

Je poursuis un rêve homérique
Une silhouette de volute
Qui glisse entre les doigts et se dilapide dans ma folie.
Seule la rose aux pointes acérées
Laisse des esquisses vermeilles qui satisfont tes desseins.

 

Publié dans Missives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antinea 10/03/2005 16:15

Non, mais je la suivrais bien à la lettre...

Don Diego 10/03/2005 13:44

Au fait, puisque nous en sommes aux questions indiscrètes : vôtre est cette jambe orgueilleuse et sophistiquée ?