Cloîtrée

Publié le par WP

Epinglée aux parois de cette obsession, entomologiste de mon cœur, je pâlis quand tu approches le pal qui me pourfendra.
Je me soumets à la Question n’ayant aucun courage entre tes divines mains.
Je péris sous tes tortures et ton icône, Révélation de ma foi, se fixe sur les parois de l’écrin avant que ne se referme le couvercle.

Publié dans Missives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Don Diego 05/03/2005 08:15

Lu plusieurs de vos billets. Remarquable cet érotisme raffiné et vibrant, dont n'est point absent un soupçon de vice.