Gueule de Toi

Publié le par WP

Comme l’infini semble privé d’air
Comme le monde semble loin
Comme la vie semble brumeuse
Prise d’un alcool lourd qui vous agrippe derrière la tête.

Qu’ils sont nus ces jours où tu ne meubles que mes chimères.

Publié dans L'histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charly 26/02/2005 20:31

c'est original...Continue ce genre de poésie!